Entretien avec le réalisateur de « Dark Hearts »

Rudolf Buitendach a déjà plus de 15 d’expérience dans le monde du cinéma : après avoir démarré en tant qu’éditeur de court-métrage, il est devenu éditeur de bande-annonces de films, puis de long-métrages. Depuis 1996, il a obtenu un nombre impressionnant de nominations et de prix : 2010 Winner Filmaka.com Wilcard Round, 2008 Runner-up Filmaka.com Feature Film Award, 2007 Winner New Producer’s Alliance Best Short…

Rudolf Buitendach

En 2011, il réalise son premier film « Dark Hearts » et est actuellement en Afrique du Sud en pleine préparation de son deuxième long métrage « Where the road runs out« . Rudolf a bien voulu nous accorder un peu de son temps et répondre à quelques questions à propos de « Dark Hearts« …

– Qu’est-ce qui t’a inspiré le script de « Dark Hearts » ?

– J’étais inspiré par le mélange d’éléments surréalistes, de sang, de peinture et de romance sombre entre un peintre et sa muse.

– As-tu eu besoin de réécrire certaines parties du script une fois que le casting avait été fait ?

– Oui, nous avons dû réajuster la partie concernant le personnage de Sam (Lucas Till) qui avait un caractère un peu passif au départ. Nous avons fait de lui plus qu’un simple voyeur, nous l’avons rendu l’un des catalyseurs dans le chaos qui va s’en suivre…


Avec Lucas Till sur le tournage de « Dark Hearts »

– Où s’est effectué le tournage ? A Los Angeles ?

– Nous avons tourné à Los Angeles même, dans le quartier des Arts plus précisément, qui a une scène artistique en plein essor et a parfaitement bien complété l’histoire.

– Kyle Schmid est très fier de son personnage dans « Dark Hearts » : « Colson est probablement l’un des personnages les plus noirs et torturés que j’ai jamais interprété et c’est sans aucun doute mon préféré ». Que penses-tu de sa performance ?

– Kyle était comme ‘mon frère mais d’une autre mère’, un acteur très impliqué dans le rôle de Colson. J’ai dû me battre pour lui, il était en compétition avec d’autres acteurs très bien côtés et je n’aurai pas pu trouver mieux !

Kyle Schmid dans le rôle de Colson – « Dark Hearts »

– Les fans attendent avec impatience des nouvelles du film : bande-annonce, dates de sorties ou festivals. Qu’est-il prévu dans un futur proche ?

– Nous allons participer aux festivals de Toronto, de Londres et de Raindance, alors j’espère avoir de bonnes nouvelles très vite !

– Tu es de retour de Cannes où tu as participé au festival, comment « Dark Hearts » a-t-il été perçu ?

– Les critiques étaient très bonnes, mais la projection était destinée au marché du film, ce qui n’est bien évidemment pas notre cible. J’espère que le public aimera.

Rudolf à Cannes

– Tu es sur le point de tourner ton second film intitulé « Where the road runs out » avec Juliet Landau (« Dark Hearts » / « Buffy, the Vampire Slayer »), Stelio Savante (« A million colours », nominé aux SAG Awards pour son rôle dans « Ugly Beety ») et Isaach de Bankolé (César du meilleur acteur en 1987). Est-ce spécial pour toi de tourner en Afrique du Sud, le pays où tu es né ?

– Oui, j’ai étudié le cinéma en Afrique du Sud, mais je ne suis pas revenu travailler ici depuis 20 ans, alors c’est vraiment spécial. J’ai dîné hier soir avec Isaach et pour lui c’était la même chose : né en Côte d’Ivoire, il est arrivé à Paris à l’âge de 17 ans et s’est installé ensuite à New York. Il revient maintenant en Afrique pour y tourner un film. Nos deux histoires sont très semblables à celle du personnage principal du film – George – alors c’est très spécial…

En pleine préparation de « Where the road runs out » en Guinée Equatoriale

Ecrit par David Hughes et réalisé par Rudolf, « Where the road runs out » est le premier film jamais tourné en Guinée Equatoriale. Le tournage s’étendra aux Pays-Bas, en Afrique du Sud et au KwaZulu-Natal en juin et en juillet.

Synopsis : Le décès soudain d’un vieil ami qui travaillait dans une station de recherche en Afrique donne l’occasion à George, un scientifique et conférencier respecté de Rotterdam (Isaach De Bankole) de quitter son académie et de revenir aux sources. Arrivé en Guinée Equatoriale, il trouve la station de rechercher totalement délabrée. Grâce à l’un des habitants – Jimi -, il abandonne son attitude blasée face aux différentes possibilités qui s’offre à lui dans cet endroit riche et coloré. Jimi le présente à Corina (Juliet Landau) qui s’occupe de l’orphelinat, s’en suit une romance sincère. Avec l’arrivée inespérée de Martin, un vieil ami de George (Stelio Savante), ce dernier découvre qu’il y a bien des obstacles sur la route de sa rédemption et beaucoup d’autres encore, là où la route s’arrête…

Site officiel pour « Dark Hearts »

Page Facebook pour « When the road runs out« 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :